Le monde la finance et des crédits à découvrir

Le monde la finance et des crédits à découvrir

Finance


Renégociation de crédit : le but

Vous entendez souvent parler de renégociation de crédit et vous vous demandez quel est le but de cet acte ? L’objectif est de faire réviser les conditions selon lesquelles le prêt vous a initialement été accordé afin de bénéficier d’une meilleure offre. Pensez notamment à recourir à cette solution si les taux d’intérêt ont considérablement diminué depuis que vous avez pris un crédit et si vous présentez un bon profil d’emprunteur. En effet, si vous êtes régulier au niveau du règlement de vos mensualités et que vous présentez un revenu important, la banque voudra certainement vous fidéliser et acceptera plus facilement votre requête de renégociation de crédit. Tournez-vous vers un conseiller pour en apprendre plus à ce propos.

 

https://static.blog4ever.com/2015/02/795389/artfichier_795389_5335082_201512084831933.jpg

L’objectif d’une renégociation de crédit


15/05/2019
0 Poster un commentaire

La délégation s’assurance pour assurer son crédit

Vous avez lancé une demande de crédit et vous devez choisir une assurance emprunteur pour couvrir ce dernier ? Optez pour une délégation d’assurance si l’offre de votre banque ne vous satisfait pas. Cela consiste à choisir un assureur qui acceptera de garantir tous les risques listés par votre établissement prêteur dans la fiche personnalisée remise au moment où vous formulez votre demande de financement. Pour trouver l’assurance emprunteur qui convient le mieux à votre budget ainsi qu’à vos projets, faites jouer la concurrence. Pour y parvenir, comparer les TAEA (Taux Annuel Effectif d’Assurance).

 

https://static.blog4ever.com/2015/02/795389/artfichier_795389_5326454_201512045536705.jpg

 

La délégation d’assurance


15/05/2019
0 Poster un commentaire

Assurance emprunteur lors d’un prêt : les infos pratiques

Bien que la loi l’impose pas, sachez que les organismes prêteurs eux exigent que vous preniez une assurance emprunteur pour accepter de vous accorder un prêt. Et pour cause, si vous ne parvenez pas à honorer vos mensualités, c’est l’assureur qui se chargera de régler une partie ou l’intégralité du capital restant dû.

 

https://static.blog4ever.com/2015/02/795389/artfichier_795389_5373942_201512234616820.jpg

Crédit : les assurances à souscrire

 

Sachez que vous pouvez souscrire une assurance emprunteur soit auprès de votre banque, soit auprès d’une assurance que vous aurez vous-même trouvé. L’important c’est que tous les risques indiqués par le prêteur soient couverts. Vous pourrez vous en assurer en consultant la fiche personnalisée qui vous est remise par l’organisme prêteur.

Pour info, la fiche personnalisée contient les détails suivants :

La définition et les genres de garanties envisageables

Les couvertures minimales demandées par le créditeur

Le montant du capital emprunté à assurer

Une estimation du montant de l’assurance

Tout comme vous pouvez faire jouer la concurrence entre les organismes financiers pour trouver l’offre de crédit qui vous est la plus avantageuse, il vous est possible d’en faire de même au niveau des assureurs. C’est alors le Taux Annuel Effectif d’Assurance qu’il faudra comparer. Si vous avez des soucis de santé, pensez à vous tourner vers la convention s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé (AERAS).


15/05/2019
0 Poster un commentaire

La Banque de France et les fichiers portant sur le crédit

Le saviez-vous ? La Banque de France répertorie tous les éléments qui concernent des incidents de paiement liés à votre crédit. Cet organisme classe toutes ces informations dans le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP).

 

https://static.blog4ever.com/2015/02/795389/artfichier_795389_5373886_201512231619465.jpg

Les informations pratiques concernant le FICP

 

À savoir que vous êtes susceptibles d’être inscrit au FICP si :

 

Vous n’avez pas réglé deux mensualités, et ce, de façon consécutive. En d’autres mots, cela implique des impayés durant 60 jours.

 

Vous ne parvenez pas à rembourser un découvert, au minimum égal à 500 euros, alors qu’un délai de 60 jours vous est accordé.

 

Vous êtes poursuivi en justice par un créditeur pour cause d’incident de paiement

 

Vous faites l’objet d’un dossier de surendettement

 

A savoir que l’inscription au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers dure entre 5 et 7 ans. Pour en sortir rapidement, vous devez impérativement régler toutes les sommes dues. Une fois que ce sera fait, le créditeur en informera la Banque de France et celle-ci se chargera de vous supprimer de ses fichiers.

 

A savoir que si votre identité figure dans le FICP, vous ne pourrez accéder à un quelconque crédit. Les établissements financiers vérifient ce dossier avant d’octroyer un emprunt.


15/05/2019
0 Poster un commentaire

Prêt : le délai de réflexion et de rétractation valable

Lorsque vous souscrivez une demande de prêt et que celle-ci est approuvée, le créditeur vous soumet un contrat. Sachez que vous disposez d’un délai de réflexion et d’un droit de rétractation.

 

https://static.blog4ever.com/2015/02/795389/artfichier_795389_5372363_201512223959210.jpg

Le délai de réflexion et le droit de rétractation lors d’un prêt

 

En effet, le délai de réflexion débute dès que le contrat vous est remis en main propre. Ce document regroupe, pour rappel, toutes les conditions selon lesquelles l’emprunt vous est accordé. Vous y retrouverez, par exemple, le Taux Annuel Effectif Global (TAEG), les frais de dossier, les mensualités et le montant de l’assurance emprunteur, entre autres. À noter qu’une fois l’offre datée et le contrat remis, vous disposez de 15 jours pour l’analyser et le retourner au créditeur.

 

Enfin, une fois le contrat signé et transmis, un droit de rétractation de 14 jours vous est attribué. Cela implique que durant deux semaines, vous avez la possibilité de revenir sur votre décision, mettre fin à votre engagement avec le prêteur et renoncer au prêt. Durant cette période, vous pouvez vous désister sans que cela ne génère de d’indemnités. Passé ce délai, vous devrez rembourser et le capital initial et les intérêts à l’établissement prêteur si vous rompez votre collaboration.

 

Consultez la fiche pratique mise à votre disposition par Les Clés de la Banque pour en apprendre davantage à ce propos.


15/05/2019
0 Poster un commentaire